Sainte Lucie

Sainte Lucie

Anonyme

vers 1500 -1530
 
 
 
Lucia
 
Lucie de Syracuse (283-304) est la patronne des aveugles. Elle est célébrée le 13 décembre, le jour le plus court de l’année selon le calendrier julien. Le retour de la lumière est un aspect important de sa vénération. Elle est particulièrement fêtée dans les pays scandinaves comme la fête de la lumière. 
 
 

 
Selon la légende, Lucie se rend avec sa mère malade sur la tombe de sainte Agathe à Catane, en Sicile. Suite à la guérison miraculeuse de sa mère, Lucie fait don de tous ses biens aux pauvres. Son époux romain prend très mal la chose et la dénonce pour sa foi chrétienne. Le fait qu’elle n’a pas fait d’offrandes aux dieux romains aggrave encore son cas. Lucie est condamnée à travailler dans un lupanar. Sa foi est si inébranlable que même un attelage de mille paires de bœufs ne peut la déplacer. Elle semble tout aussi insensible aux flammes du bûcher. À bout d’arguments, le bourreau lui plante son épée dans la gorge. C’est avec cet attribut qu’est représentée la sainte.
 
Cette statue de Sainte Lucie a été gravée entre 1500 et 1530 dans un atelier malinois.
 
__
 
INFORMATION
 

Titre : Sainte Lucie de Syracuse

Nom de l’objet : image sainte

Auteur : anonyme

Datation : vers 1500-1530

Matériel : bois, polychromie, tôle, fer-blanc

Dimensions : hauteur : 70,5 cm

Numéro d’inventaire : OCMW B0007

Origine : dans le patrimoine artistique du CPAS. Confiée à la Ville de Malines en 2000
 
 
BIBLIOGRAPHIE

 

Joseph de Borchgrave d'Altena, ‘Statuettes malinoises’, Bulletin des Musées royaux d'art et d'histoire du Cinquantenaire (1959), 69, fig. 67.

Fanny Cayron et Delphine Steyaert, Made in Malines. Les statuettes malinoises ou poupées de Malines de 1500-1540. Étude matérielle et typologique. Bruxelles, 2019.

Willy Godenne, ‘Six statuettes polychromées de l'hôpital Notre-Dame à Malines’, Traités du Cercle Royal archéologique, littéraire et artistique de Malines, 64 (1960) : 108-112.

Emmanuel Neeffs & Hyacinthe Coninckx, Tableaux, sculptures et objets d'art conservés dans les édifices religieux et civils de Malines. Malines 1891 : 268.

Dries Van den Akker, ‘Lucia van Syracuse’, Heiligen.