Portrait de Philibert II, Duc de Savoie

Portrait de Philibert II, Duc de Savoie

Jan Mostaert (copie d’après)

après 1521

 

 

L’épingle sur le chapeau du personnage est la clé du sens de ce portrait. Une femme est représentée avec un dragon dans un cadre formé par l’inscription [S]ANCTA MARGARITA ORA PR[O NOBIS]. Il s’agit de sainte Marguerite d’Antioche. L’épingle (probablement un insigne de pèlerin) a sans doute été ajoutée au portrait pour s’attirer les faveurs de son destinataire, Marguerite d’Autriche. Avec succès apparemment, car le peintre du portrait, Jan Mostaert de Haarlem, fut rémunéré par la régente en 1521. Mostaert travaillait alors régulièrement pour Marguerite, sans jamais avoir été officiellement peintre à la Cour.

Marguerite aura sans doute été charmée par le personnage qui y est représenté : Philibert de Savoie, son troisième époux, mort en 1504 (donc près de 20 ans avant la réalisation de ce portrait). Marguerite cultivait le souvenir de Philibert par amour, mais aussi parce que son statut de veuve garantissait son indépendance.

Ceci est probablement une copie d’une version plus élaborée de ce portrait, qui figure aujourd’hui au Musée de Santa Cruz à Tolède et appartient à la collection du Prado.

 

__

 

INFORMATION

Titre : Portrait de Philibert II, Duc de Savoie

Nom de l’objet : peinture

Auteur : Jan Mostaert (vers 1475 – 1455/56) (copie d’après)

Datation : après 1521: faux monogramme de Lucas I Cranach et année 1515

Matériel : peinture à l’huile sur panneau

Dimensions : 45 x 33 cm

Origine : prêt de longue durée du Musée Royal des Beaux-Arts de Bruxelles (n° d’inv. 1378)

 

BIBLIOGRAPHIE

Maryan W. Ainsworth and Keith Christiansen, From van Eyck to Bruegel : early Netherlandish painting in the Metropolitan museum of art. New York, 1998: 401.

Dagmar Eichberger (red.), Dames met klasse. Margareta van York, Margareta van Oostenrijk. Leuven, 2005: 176.