Explosion de la Zandpoort

Explosion de la Zandpoort

Jan Verhuyck 

vers 1680

 

 

Malines comptait douze portes au seizième siècle. La Zandpoort (‘Porte du Sable’) était une des plus petites, mais n’en était pas moins importante pour autant car c’était là qu’était établi l’entrepôt de poudre à canon destiné à la défense de la ville. Le soir du 7 août 1546, un éclair frappa la tour et la poudrière, provoquant une énorme explosion. Une grande partie de la ville fut détruite. Quelque 300 personnes furent tuées, plus de 600 blessées.

 

 

L’explosion de la Zandpoort de Malines eut un grand retentissement en Europe. Dans les régions protestantes allemandes, on y vit une punition divine de la ville restée fidèle à l’Église catholique. La catastrophe eut également pour effet que les villes se mirent à ériger des enceintes en terre pour mieux se protéger et des bastions triangulaires pour le stockage de la poudre et de leur arsenal de défense.

Ce tableau commémore la catastrophe de l’explosion de 1546 et rend hommage à une pieuse communauté basée sur l’entraide. Il fut peint vers 1680 par Jan Verhuyck, né et mort à Malines, et connu de son vivant pour ses vues marines, ses scènes de guerre et ses portraits de groupe. Verhuyck se basa probablement sur une toile similaire de 1546 aujourd’hui conservée au Musée M de Leuven (S/434/O).

 

__

 

INFORMATION

Titre : Explosion de la Zandpoort

Nom de l’objet : tableau

Auteur : Jan Verhuyck (1622-1681/2)

Datation : vers 1680

Matériel : peinture à l’huile sur toile

Dimensions : 177,8 x 352 cm.

Numéro d’inventaire : S0227

 

BIBLIOGRAPHIE

Henri Installé, ‘Destruction et reconstruction de Malines au seizième siècle. Dans : Destruction et reconstruction des villes du Moyen-Age à nos jours Bruxelles, 1999 : 155-184.

Pieter Groenendijk, Beknopt biografisch lexicon van Zuid- en Noord-Nederlandse schilders, graveurs, glasschilders, tapijtwevers et cetera van ca. 1350 tot ca. 1720. Leyde, 2008.