detail2.png

Calvaire

Calvaire

Jean Mone 

vers 1550

 

Le statuaire du nord de la France Jan Mone, qui pouvait prétendre au titre d’artiste de l’empereur’, s’établit à Malines vers 1524. Il était rémunéré par la Ville jusqu’à sa retraite en 1547. Mone joua un rôle-clé dans l’introduction dans nos contrées du Nord du langage esthétique antique (italien). On ne saurait donc sous-estimer son influence sur l’essor de Malines comme centre de production d’albâtre sculpté.

 

Trois albâtres en relief sont insérés dans un cadre classique en bois aux colonnes antiques et deux satyres dorés. De telles compositions, mieux connues sous le nom d’autels domestiques, étaient extrêmement populaires dans la période 1550-1560 et étaient produites à grande échelle. Le petit relief en albâtre du bas représente le Portement de Croix, celui du centre le Christ sur la Croix et celui du haut une Piéta (le corps du Christ dans les bras d’une Vierge éplorée). Le style de ces albâtres est différent, ce qui laisse à penser qu’ils ne sont pas tous de la même main. L’attribution de cette pièce à l’atelier de Jean Mone n’est pas confirmée et exige une étude plus approfondie. 

 

__

 

INFORMATION

Titre : Calvaire

Nom de l’objet : autel domestique avec relief

Auteur : Jean Mone (vers 1485 - vers 1554?)

Datation : vers 1550

Matériel : bois, albâtre

Dimensions : 105,5 x 79,0 cm

Numéro d’inventaire : B0105

Origine : acheté en 1938 par la Ville de Malines dans une vente aux enchères

 

BIBLIOGRAPHIE

Krista De Jonge, 'The Court Architect as Artist in the Southern Low Countries 1520-1560', Nederlands Kunsthistorisch Jaarboek 59 (2009): 111-135.

Krista De Jonge, ‘The "Emperor’s Artists" between Court and the City in the Sixteenth-Century Low Countries’. In: The artist between court and city (1300-1600). L'artiste entre la cour et la ville. Der Künstler zwischen Hof und Stadt. Petersberg, 2017: 130-146.

Ethan Matt Kavaler, ‘The Jubé of Mons and the Renaissance in the Nederlands’, Nederlands Kunsthistorisch Jaarboek 45 (1994): 349-381.

Ethan Matt Kavaler, ‘Jean Mone, Barcelona, and the Origins of the ‘Netherlandish’ Antique Manner’. In: Netherlandish Art and Luxury Goods in Renaissance Spain. Londen/Turnhout, 2018: 63-76.

Aleksandra Lipinska, Moving Sculptures: Southern Netherlandish Alabasters from the 16th to 17th Centuries in Central and Northern Europe. Leiden, 2014.

Domien Roggen, ‘Jehan Mone, artiste de l’empereur’, Gentse bijdragen tot de kunstgeschiedenis 1953 (14): 207-245.

Domien Roggen, ‘De beeldhouwer Jan Mone: zijn werk en zijn invloed’, De Kunst der Nederlanden. Maandblad voor oude en nieuwe beeldende kunst 1 (1931): 372-384, 412-425.